Livre : « Le train des enfants » de Viola Ardone

Note : 8 / 10

Éditions Albin Michel
304 pages

Quatrième de couverture :

Naples, 1946. Amerigo quitte son quartier pour monter dans un train. Avec des milliers d’autres enfants du Sud, il traversera toute la péninsule et passera quelques mois dans une famille du Nord : une initiative du parti communiste vouée à arracher les plus jeunes à la misère après le dernier conflit mondial.

Loin de ses repères, de sa mère Antonietta et des ruelles de Naples, Amerigo découvre une autre vie. Déchiré entre l’amour maternel et sa famille d’adoption, quel chemin choisira-t-il ?

S’inspirant de faits historiques, Viola Ardone raconte l’histoire poignante d’un amour manquée entre un fils et sa mère. Immense succès en Italie et en cours de traduction dans 29 pays, ce roman remarquable révèle une auteure d’exception.

« Le Train des enfants est une histoire qu’il fallait absolument raconter, et Viola Ardone le fait avec passion et maestria. » Il Corriere della Sera

Mon avis :

J’avais découvert ce roman par les réseaux sociaux et ceux qui l’avaient lus m’avaient donné envie de le découvrir à mon tour.

Dans ce roman, Amerigo nous raconte son quotidien dans le sud, les non-dits sur le train, la pauvreté.
J’ai découvert qu’après la guerre dans le sud de l’Italie des familles étaient tellement pauvres qu’ils avaient envoyé leurs enfants dans des trains en direction de l’Italie de nord.
Les enfants étaient jeunes de 4 à 12 ans et je me suis dit que ça devait être un déchirement pour les parents de laisser son enfant à des inconnus.

Amerigo découvrira une famille qui ne manque de rien et qui l’éduqueront comme leur propre fils. Un grand écart avec la vie qu’il a avec sa maman dans le sud.Le retour pour lui dans le sud auprès de sa maman sera dur car revenir dans la pauvreté et sans affection vis-à-vis de sa maman sera difficile à vivre pour lui. Il pensera souvent à la famille du nord qui l’a accueilli.

Voudra-t-il retourner dans le nord auprès de sa famille d’adoption ? Ou restera-t-il auprès de sa maman qui ne lui montre aucune bienveillance et affection ?
J’ai beaucoup aimé ce roman et j’ai pu en savoir plus sur cette partie de l’histoire que l’on nous ne raconte pas forcément.

Un commentaire sur “Livre : « Le train des enfants » de Viola Ardone

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s