Livre : « Le bazar du zèbre à pois » de Raphaëlle Giordano

Note : 9 / 10

Editions Plon
330 pages

Quatrième de couverture :

 » Qu’est-ce que ça pouvait bien être la normalité ? Sûrement un truc qui rassure… « 

Basile, inventeur au génie décalé, vient d’ouvrir une boutique comme il n’en existe pas :  » Le Bazar du zèbre à pois. Objets provocateurs « , est-il écrit sur la devanture. Des créations pleines d’humour et de poésie, véritables déclencheurs d’émotions, de sensations et de réflexions. Un lieu à vivre et à rêver. De quoi bousculer les habitants de cette petite ville conventionnelle où il a grandi.

Un soir, le carillon de la porte d’entrée retentit, un grand ado apparaît, voilà Arthur. Arth’ pour les intimes, qui exprime ses colères à ciel ouvert grâce au street art, fâché qu’il est avec le système qui n’a pas l’air de vouloir lui laisser une place… au grand désespoir de sa mère Giulia,  » nez  » talentueux, désabusée de cantonner son talent à la conception de déodorants.
Mettez certaines personnes en présence : il ne se passe rien. Mettez-en d’autres ensemble et, soudain, c’est un feu d’artifice. Entre Basile, Arthur et Giulia, c’est une rencontre-silex.

Dans son nouveau roman, Raphaëlle Giordano offre, à chacun d’entre nous, un beau cadeau : l’envie d’oser et de mettre plus de vie dans la vie. Nous avons tous des talents, même cachés, et une singularité, nous dit-elle, qui ne demandent qu’à s’affirmer pour peu qu’on trouve le bon endroit et qu’on s’entoure des bonnes personnes. Et à partir de là tout devient possible, car la chance, on la porte en soi.

Mon avis :

J’adore les romans de Raphaëlle Giordano et je les ai tous. Alors pour moi c’était une évidence de me plonger dans son dernier roman. J’ai attendu de le lire car je n’aime pas lire quand ils sont publiés car nous avons l’avis des autres qui peut nous influencer (A moins de s’enfermer dans une grotte). Et j’ai bien fait c’est à nouveau un coup de coeur, un vrai bijou.

C’est un roman de développement personnel mais sans forcément sans apercevoir avec son histoire.
On fait la connaissance de Basile un inventeur plein de projets et d’ambition on comprend que sa boutique est faite pour que l’on s’y sente bien et ses objets inventés son fait pour mieux nous connaître, nous aider à voir la vie autrement.
Dans cette histoire l’autrice nous envoie des messages comme par exemple elle nous fait comprendre que nous courrons après le temps, nous ne prenons plus le temps pour soi. On voudrait le prendre mais nous ne le faisons pas. Pour ma part j’ai appris à prendre du temps pour moi c’est tellement important.

Autre exemple nous souhaitons toujours plus, mais une fois acquis est-ce que nous n’allons pas nous en lasser car nous nous en sommes habitué. Et surtout nous avons peur du changement c’est pour cela que nous n’osons pas.

Dans ce roman nous faisons la rencontre de différents personnages que nous pouvons et que nous avons surement croisés au cours de notre vie.

Ce roman nous montre bien que nous vivons dans une société où nous vivons avec des « codes » et si nous sortons de ces codes nous sommes regardé comme des extraterrestres.

Raphaëlle a écrit ce livre pour nous aider à voir la vie à notre façon de sortir « des codes de la société ».
Ce que j’aime dans les romans de Raphaëlle ce sont les petits carnets de bord qui se trouvent à la fin de ses romans pour nous faire un résumé de ce que l’on vient de lire. Pour revenir dessus comme des mantras sans relire le livre dans sa totalité.
C’est un roman qui fait du bien et m’a rempli de joie et plein d’espoir pour l’avenir. Merci pour ce sublime roman !

2 commentaires sur “Livre : « Le bazar du zèbre à pois » de Raphaëlle Giordano

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s