Livre : « Ma Chérie » de Laurence Peyrin

Note : 9 / 10

Quatrième de couverture :

Née dans un village perdu du sud des États-Unis, Gloria était si jolie qu’elle est devenue Miss Floride 1952, et la maîtresse officielle du plus célèbre agent immobilier de Coral Gables, le quartier chic de Miami.
Dans les belles villas et les cocktails, on l’appelle « Ma Chérie ». Mais un matin, son amant est arrêté pour escroquerie. Le monde factice de Gloria s’écroule : rien ne lui appartient, ni la maison, ni les bijoux, ni l’amitié de ces gens qui s’amusaient avec elle hier encore.
Munie d’une valise et de quelques dollars, elle se résout à rentrer chez ses parents. Dans le car qui l’emmène, il ne reste qu’une place, à côté d’elle. Un homme lui demande la permission de s’y asseoir. Gloria accepte.
Un homme noir à côté d’une femme blanche, dans la Floride conservatrice de 1963…Sans le savoir, Gloria vient de prendre sa première vraie décision et fait ainsi un pas crucial sur le chemin chaotique qui donnera un jour un sens à sa nouvelle vie…

Mon avis :

Un roman que j’ai emprunté à ma médiathèque.
Ce roman je l’ai dévoré, je l’ai adoré.

Gloria n’a pas eu de chance plus jeune, elle s’est retrouvée le souffre douleur de ses camarades. Mais quelques années plus tard le vilain petit canard devient un joli cygne mais elle décide de partir de son village natal, ce trou paumé.
Je me suis retrouvé dans les années 1960 dans une Amérique conservatrice.
On y découvre les soirées mondaines, où ma chérie se fait chouchouter par une employée ( coiffée, maquillée). Elle se fait traiter comme une grande dame. Elle est choyée de beaux vêtements, bijoux avec des diamants de toutes tailles. Mais du jour au lendemain plus de nouvelle de son G.G, son amant il est arrêté pour escroquerie. Mais pour Gloria rien ne lui appartient, il ne lui reste rien même ces soit-disant amies riches. Elle met dans sa valise quelques vêtements d’un certain prix et quelques dollars. Elle sera dans l’obligation de retourner chez ses parents mais à 30 ans ce n’est pas facile. De plus que ses parents ne sont pas au courant qu’elle est resté avec un amant pendant 10 ans et de plus enceinte.
Dans le car elle fera la rencontre de Marius un homme noir instituteur.
En revenant dans son village natal elle retrouvera son ami d’enfance mais aussi sa pire ennemie.
On comprend vite dans ce roman qu’un noir avec une blanche ça dérange.
Une belle histoire même à la fin j’ai failli y verser ma petite larme tellement prise par cette histoire. On est replongé dans l’histoire des Etats-Unis entre Martin Luther King et le président Kennedy.

Je vous recommande ce roman pour voyager en Amérique et dans les années 1960.

Connaissez- vous ce roman ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s