Livre : « fille » de Camille Laurens

Note : 9 / 10

Editions Gallimard
240 pages

Quatrième de couverture :

FILLE, nom féminin
1. Personne de sexe féminin considérée par rapport à son père, à sa mère.
2. Enfant de sexe féminin.
3. (Vieilli.) Femme non mariée.
4. Prostituée.

Laurence Barraqué grandit avec sa sœur dans les années 1960 à Rouen.
« Vous avez des enfants? demande-t-on à son père. – Non, j’ai deux filles », répond-il.
Naître garçon aurait sans doute facilité les choses. Un garçon, c’est toujours mieux qu’une garce. Puis Laurence devient mère dans les années 1990. Être une fille, avoir une fille : comment faire ? Que transmettre ?

L’écriture de Camille Laurens atteint ici une maîtrise exceptionnelle qui restitue les mouvements intimes au sein des mutations sociales et met en lumière l’importance des mots dans la construction d’une vie.

Mon avis :

J’ai vu ce roman passer sur les réseaux sociaux et il m’a donné envie. Je voulais me faire ma propre opinion. J’avais peur de me lasser mais non. L’autrice a très bien écrit ce roman.
L’histoire commence par une fille qui né. « C’est une fille », on dira c’est mieux que rien mais que l’on aurait préféré un garçon. Cette petite fille ne sera pas l’aînée mais la deuxième. Son aînée est une fille alors on aurait préféré un garçon. Dans ce livre c’est un cri ! Un cri que tout le monde devrait lire ! Pourquoi les garçons sont mieux vu que les filles ? Dans les années 60 on regrette d’avoir des filles. Que c’est triste franchement.
Très jeune cette fille comprendra que nous vivons dans un monde où l’homme se permet de chose que les filles ne pourront ne pas se permettre sinon nous sommes jugés. Même certaines chansons on dénigre les filles et encore de nos jours. Certains hommes nous prennent pour des objets, du bétail, de la viande.
Dans leurs paroles certains hommes vomissent des mots immondes.
Dans une société où on juge facilement, une société où on dit de certains garçons qu’ils sont efféminés pour les dénigrer. Pourquoi quand on dit d’une fille c’est un garçon manqué on le dit mais sans que se soit mal ou un gros mot, que se soit mal vu. Pourquoi on ne dirait pas d’un garçon que c’est une fille manquée ? Non car voyez-vous c’est mal vu dans notre société ! Pourquoi le masculin est le plus fort ?
On dit toujours que les filles se plaignent toujours pour un rien ce sont « des fillettes ». D’ailleurs on le dit ce mot « fillette » pour un garçon ? Et c’est mal perçu !
Pourquoi un garçon est vu toujours plus fort qu’une fille ? Parce qu’il a quelque chose entre les jambes et que l’on n’a pas ?

Un passage que j’ai beaucoup aimé dans ce roman : « La différence, maman entre hommes et femmes, tu vois, c’est que les hommes ont peur pour leur honneur, tandis que les femmes, c’est pour leur vie. Le ridicule ne tue pas, la violence si ».

Ce livre est super, j’ai adoré, pleins de vérité. Je vous le recommande et messieurs lisez-le.

2 commentaires sur “Livre : « fille » de Camille Laurens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s