Vers le zéro déchet – Et si on se lançait ?

Hello,

Je me lance aujourd’hui dans un article pour vous expliquer le pourquoi du comment je souhaite me lancer dans cette belle aventure. J’aimerais lancer comme un rendez-vous sur mon blog avec un article par mois sur l’état des lieux de mon expérience vers le zéro déchet.

Pourquoi je souhaite me lancer dans cette nouvelle aventure ?

Depuis un an, au premier confinement je me suis lancé dans un potager assez conséquent pour pouvoir nous nourrir de nos propres légumes et un peu de tout pour varier les gouts. Au vu de l’actualité et ce qui nous entoure j’avais envie de prendre soin de nous et surtout réduire ma trace sur notre pauvre planète. Suite à ce potager j’ai fait des recherches et je suis tombé sur un compte en particulier « Le potager d’Olivier » pour le citer qui m’a donné envie de cultiver toujours plus et envie de continuer mon potager. J’ai commencé à faire mon compost mais vraiment un compost de feignant (hum hum) oui oui ça existe c’est juste mettre ses épluchures sur la terre et dans la terre. Et ça à marcher car notre potager est plein de verres de terres. Après un an de compostage à l’arrache un coup de pelle et les lombrics sont au rendez-vous.

Nous voilà en 2021 et mon mari à changé de travail et il va falloir déménager sur Mayenne. Une déception pour moi de quitter mon jardin sur l’agglomération de Laval où j’ai pris plaisir à cultiver mon potager. Mais je décide de prévoir un potager en pot et jardinière au cas où. Et quelle bonne idée car nous avons trouvé une maison mais avec un tout petit terrain et très franchement je ne me vois pas retourner l’herbe etc pour recommencer et surtout si on repart dans un an ou deux ans (oui car nous souhaitons acheter là on a été pris un peu de court avec cette histoire d’astreinte, bref …).

Et ce week-end en regardant les papiers pour la future maison je tombe sur un papier qui indique qu’il faut se procurer un badge pour mettre nos ordures ménagères dans les poubelles semi-enterrées. En gros moins on tri et plus on paie. Et là je me dis c’est hors de question il faut absolument que l’on change nos habitudes. Car oui je faisais déjà le tri mais je l’avoue pas vraiment comme il faut. En gros je mettais le papier et le carton à la poubelle et après basta le reste allait dans la poubelle aux ordures ménagères. Ce qui fait que j’allais mettre ma poubelle ménagère une fois par semaine. Et là je me rend compte que c’est juste énorme !!!

Je décide de faire attention depuis dimanche dernier et de mettre à côté de ma poubelle ménagère un gros sac où je peux trier les déchets à mettre dans la poubelle jaune. En regardant bien les emballages je vois qu’il existe une application « Guide du tri ». Je la télécharge donc et je suis catastrophé par le nombre de déchets qui se recycle et que je prenais l’habitude de jeter dans la poubelle à ordures ménagères. Car oui sur Laval et l’agglomération on paie une fois par an les ordures ménagères mais sans contrôle de chaque citoyen.

Je trouve génial l’idée du badge pour que chaque citoyen prend conscience du tri. En tout cas à la maison au bout de trois jours le pli est pris je trie tout. Cela fait rire mon mari mais au moins quand on sera sur Mayenne nous serons au taquet.

Oui mais voilà, je me rends compte que mon sac de poubelle jaune ce remplit très vite. Et ce week-end nous sommes tombé sur une émission pour les enfants (donc très bien expliquer) sur le zéro déchet et le tri. Et ils montrent une famille qui est dans le zéro déchet. Et ce qu’ils jettent dans leur poubelle ménagère et je suis juste choquée, le tout se tient dans un bocal de 1.5 litres oui oui vous lisez bien.

Je décide donc de regarder sur Mayenne ce qui se fait et là je suis trop contente. A Mayenne il existe deux magasins indépendants qui vendent « en vrac », un grand marché le samedi matin plus un autre le lundi si je ne me trompe pas. Et la cerise sur le gâteau, il y a plusieurs composts collectifs. C’est top car je ne souhaitais pas refaire mon compost dans ce mini jardin et je souhaitais trouver une alternative. Tout est à porter de main quand on arrivera là-bas il n’y a plus qu’à se lancer.

Niveau expérience zéro déchet j’ai déjà commencé par certaines petites choses :

Il y a un an lors du premier confinement je me suis lancer dans le filtre à café réutilisable. J’en ai donc créé deux pour pouvoir alterner car nous sommes de grand buveur de café à la maison. Je sais ce n’est pas top pour la santé mais nous on adore ça. Au bout d’un an je peux dire que je suis contente car plus de filtre en papier à jeter et de plus je recycle le marc de café dans le compost du jardin qui est un fertilisant. De plus mes filtres à café son toujours d’actualité ils n’ont pas bougé juste changé de couleur avec le café ce qui est normal. Je les rince juste à l’eau clair.

Et il y a six ans quand j’étais enceinte de Lucas j’ai décidé de réaliser mes propres lingettes lavables car Lucas à une peau hyper sensible et moi aussi par la même occasion et surtout c’était niveau économique et écologique dont je voulais faire attention. Et bien six ans après il n’y a aucun coton jetable qui est utilisé à la maison et ce sont les lingettes lavables qui servent pour pas mal de choses.

Prochaine étape sera de réaliser mes propres produits pour tout que ce soit de la maison à la santé. Je prends rarement du doliprane quand j’ai mal à la tête où autres depuis l’hiver dernier mais plutôt je me soigne aux huiles essentielles. Grâce aux livres Albin Michel que j’ai reçu récemment je vais pouvoir changer mes habitudes et surtout vous en parler prochainement.

Est-ce que ce genre d’article vous plaît ? Est-ce que une fois par mois sera suffisant ? ou plus ?

Et vous est-ce que vous souhaitez vous lancer dans l’aventure avec moi ?

2 commentaires sur “Vers le zéro déchet – Et si on se lançait ?

    1. Je ne penses pas que se soit un bémol. Je pense juste que se sont de nouvelles habitudes à prendre. Comme le samedi souvent je fais un drive vite fait dans une grande surface avec mes menus déjà organisé d’avance. Là se sera différent j’irai voir directement voir les producteurs sur le marché donc des échanges. Se sont des habitudes à changer au fur et à mesure. Quand je n’aurai plus de liquide vaisselle ou lessive je testerai ma propre lessive et mon liquide vaisselle. J’ai moi même pas mal de chose à gérer mon blog, mon Instagram car j’aime rester active, mon travail, mon fils et bien évidement tous les à cotés.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s