Livre : « La remplaçante » de Sophie Adriansen et Mathou

Note : 9 / 10

Editions first
152 pages

Quatrième de couverture :

La première BD qui explore le post-partum. Un récit de reconstruction et de résilience. Marketa et Clovis, amoureux fous, attendent un bébé. Mais l’accouchement signe la fin du conte de fées. La naissance de Zoé ne s’est pas passée comme Marketa l’imaginait, et l’instinct maternel tarde à se manifester. Tandis qu’elle ne reconnait plus son corps, Marketa se sent perdre pied face à ce bébé si vulnérable dont elle a désormais la responsabilité. Réussira-t-elle à se sentir mère ? à aimer son bébé ? à cesser de penser qu’une remplaçante ferait mieux qu’elle ?

Mon avis :

J’avais vu cette bande dessinée ou plutôt roman graphique passer sur les réseaux sociaux et en tant que maman elle m’attirait. C’est en allant au salon du livre au Mans que j’ai sauté le pas en rencontrant l’une des autrices du livre Sophie Andriansen.

On y découvre Marketa qui découvre le grand amour, tellement grand avec son chéri qu’ils veulent le multiplier avec un bébé. Mais rien n’arrive comme prévu à la fin de sa grossesse, pas comme elle le souhaitait et surtout la naissance de Zoé. C’est le baby blues qui arrive et Marketa fait tout comme un automate en ce demandant ce qu’elle fait avec un bébé et qu’elle n’est bonne à rien en tant que maman.

Cette bande dessinée m’a touchée et m’a séduite car j’ai ressenti beaucoup de culpabilité à la naissance de mon fils car l’allaitement ne marchait pas, on me disait de faire comme ci et pas comme ça. Que de toute façon ce n’était pas normale que mon fils n’arrivait pas à boire au sein etc. etc. Je ne me suis pas du tout sentie bien à la maternité et pour moi c’est un mauvais souvenir. Je n’avais qu’une hâte c’est de rentrer à la maison pour que l’on profite tous les trois. Quand mon mari partait le soir, j’en pleurais de rester seule avec mon fils car j’avais peur de mal faire car on me reprenait sans arrêt. Oui je me suis reconnue dans ce témoignage, pas en totalité mais un peu.

Cette bande dessinée parle d’un sujet encore trop tabou de nos jours : la dépression post-partum. Non ce n’est pas inné d’être maman et surtout on apprend chaque jour et surtout on fait ce que l’ont peu et de notre mieux.

Un commentaire sur “Livre : « La remplaçante » de Sophie Adriansen et Mathou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s